La terminologie africaine est en conflit avec le sens donné au mot marimba par les musicologues occidentaux de première partie du 20ème siècle. Ces derniers ont, en effet, tendance à appeler n'importe quel xylophone africain, marimba.

C'est à l'époque précolombienne, suppose-t-on, que fut introduit en Amérique Latine, le xylophone avec des calebasses comme résonateurs. D'autres pensent que ce sont les esclaves africains qui, des centaines d'années plus tard, ont introduit leurs instruments traditionnels à lames de bois sur ce continent.

Au Mexique et au Guatemala, le marimba a le statut d'instrument national.

2/3